Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Uniterrsaliste Andromede60

Ayurvéda ou médecine Ayurvédique : Diététique & Massage

2 Septembre 2012 , Rédigé par Andromede Publié dans #Médecines naturelles du monde

 

medecine-ayurvedique-3.jpg

 

DIETETIQUE AYURVEDIQUE

 

L’āyurveda intègre tout un système de recommandations nutritionnelles. Chopra (2003), sur le thème de la diététique ayurvédique, écrit :

« la diététique ayurvédique comprend une série de recommandations, allant de la préparation et de la consommation des aliments, à de bonnes habitudes de santé pour le jour et la nuit, la vie sexuelle et les règles de conduite morale. Contrairement aux praticiens contemporains du nouvel Age ayurvédique, les anciens auteurs ayurvédiques avaient tendance à être religieusement neutres. Même les auteurs bouddhistes se sont abstenus de tenter de convertir le patient à leur pratique religieuse. »

Le régime ayurvédique est établi selon le dosha majoritaire de chacun (Vata, Pitta ou Kapha) et tient compte des rythmes naturels (les 6 saisons indiennes, les différentes heures du jour), eux mêmes sous influence des doshas.

Les aliments sont classifiés selon leurs caractéristiques (amer, acide, piquant, sucré, salé et astringent) et leur impact positif ou négatif sur le dosha afin d’être combinés au mieux et assurer ainsi le bien-être de chacun. Ainsi le dosha Vata est plus enclin aux goûts salés, acides et sucrés, Pitta préfère les goûts sucrés, amers, astringents et Kapha les goûts piquant, amer et astringent.

Il est également recommandé de ne prendre que deux repas par jour. À l'issue du repas l'estomac doit être au tiers vide, au tiers rempli par des liquides et le dernier tiers par des solides.

L’āyurveda met l’accent sur l’utilisation des légumes. Les matières grasses sont utilisées tant pour la consommation que pour l'usage externe. Des centaines de drogues végétales sont employées, y compris la cardamome et la cannelle. Certains produits d'origine animale peuvent également être utilisés, par exemple le lait, les os et les calculs biliaires ; des minéraux, notamment le soufre, l’arsenic, le plomb, le sulfate de cuivre, l’or sont aussi consommés suivant les prescriptions.

L’alcool est utilisé comme narcotique pour le patient au cours de certaines interventions. L'avènement de l’Islam a introduit l’opium comme narcotique. Le pétrole et le goudron sont utilisés pour arrêter les saignements. Les huiles peuvent être utilisées de différentes manières allant de l’ingestion régulière dans le cadre de l'alimentation, à l’onction, à la lubrification, au massage de la tête et à l'application sur les zones infectées.

Autres critères importants pris en compte pour composer un régime : hygiène et sudation.


Le Massage


Massage-ayurvedique.jpg

 

Le massage sous forme d'oléation, abhyanga, est donné au corps préalablement à ces thérapies spécifiques mais ne constitue pas une thérapie d'une puissance comparable aux techniques du Panchakarma, contrairement à l'idée répandue actuellement en Occident.

Il est destiné à drainer les toxines vers le système digestif et donc à favoriser l'élimination pour permettre aux techniques du Panchakarma de déployer tous leurs effets. Charaka, considéré comme le père de l'āyurveda, déclare que le massage est akarma (a : privatif, karma : action) et n'a pas d'action " thérapeutique" dans le sens du Pancha "karma".

Ce sera principalement l'usage des huiles médicinales (phytothérapie par voie externe) qui déterminera l'effet thérapeutique de l'abhyanga.

Aucune formation d'État en massothérapie clinique, aucun diplôme d’État de massothérapeute ayurvédique n’est délivré par les Universités ayurvédiques d’État, en Inde. Il n'y a aucun chapitre sur une massotherapie clinique dans aucun traité ayurvédique.

Il existe de nombreux « centres de cures ayurvédiques » non reconnus par l'Ordre des Médecins. Il est recommandé de se référer à des autorités légales et compétentes du Ministère indien de la Santé. L'āyurveda est, comme toute médecine, définie et protégée par des lois.

Le massage et les soins ayurvédiques n’ont, à l’origine, pas une vocation relaxante mais curative. À l’instar des plantes, ils visent à rééquilibrer un terrain, à nourrir ou à désaturer, à ôter des tensions, à relâcher le mental…


La matière première


Tous les soins ayurvédiques fonctionnent sur le principe de l’absorption cutanée des matières premières appliquées sur le corps. Un massage ou un soin ayurvédique, c’est avant tout une matière 1re adaptée au profil, pathologie et symptômes du patient. Elle doit absolument être de qualité pour donner de réels bénéfices.

Ces matières premières peuvent être :

Huiles - sésame, ricin, noix de coco, moutarde, neem, amande douce, noyaux d’abricot ou médicalisées avec des plantes telles que Chandanbala lakshadi (au bois de santal), Dashamoula tail ou Mahanarayan.

Ghee (beurre clarifié) - pur ou médicalisé tel que triphala, dādima, mahatikta ghrouta.

Poudres (chourna) - épices ou plantes, sel, farine de pois chiches

Préparations - lait médicalisé, riz cuit dans du lait, butter-milk

Tampons chauds (Pinda Svéda)- contenant des plantes, épices...


Partie ou totalité d’un traitement

Les massages et soins corporels viennent généralement en soutien à une prise en charge plus large (plantes, diététique…). Leur importance devient de premier ordre lorsque le déséquilibre touche en particulier la peau, les muscles, le tissu graisseux, le squelette et les articulations. Dans certains cas, ils peuvent être utilisés en traitement simple tels que sciatique, hernie discale, spondylite, fatigue oculaire, spasmes / contractures / crampes, hyperactivité, sécheresse cutanée, rashes…

Action globale ou locale

Concerne l’ensemble du corps : massages abhyanga et udvartana, pinda svéda

La tête : shirodhara, shiropitchou, shirobasti, shiroabhyanga

Le système nerveux central : shirodhara, nasya

Les yeux : nétrabasti

Le cœur : hroudbasti

Les genoux : jānudhara, jānubasti

Le dos : katibasti

 


Autres articles sur le même thème :

  1. La médecine Ayurvédique : les principales plantes I.
  2. La médecine Ayurvédique : les principales plantes II.
  3. La médecine Ayurvédique : les principales plantes III.
  4. La Médecine Ayurvédique : Principes Fondamentaux.
  5. Ayurvéda ou médecine Ayurvédique : Définition et généralités.
  6. Ayurvéda ou Médecine Ayurvédique : conceptions et diagnostic.
  7. Ayurvéda ou médecine Ayurvédique : Etudes scientifiques.

 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zenitude-massage 04/06/2014 15:39

Les illustrations de ton blog sont très jolies