Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Uniterrsaliste Andromede60

Capitalisme : Entre Obsolescence et Pillage planétaire...

9 Juin 2012 , Rédigé par Andromede Publié dans #Economie Actuelle

 

Ordures-menageres.jpg

 

À peine achetés, déjà bons à jeter….Un ordinateur ne dure que 3 à 4 ans, selon une étude. Les produits high-tech seraient programmés pour être vite obsolètes. Réactions.

 

De plus en plus fonctionnels et ingénieux, les appareils se renouvellent sans cesse. Du coup, à peine achetés, ils sont déjà démodés. Ou très vite inutilisables. Selon une étude publiée par le cabinet WiPro Product Strategy and Services, un ordinateur portable aurait une durée de vie moyenne de trois à quatre ans seulement.

 

D’autres, plus sceptiques, voient derrière cette surconsommation de produits high-tech «l’obsolescence programmée», soit des techniques visant à limiter volontairement la durée de vie des objets vendus afin de forcer leur renouvellement. Si, par le passé, des imprimantes étaient dotées de compteurs prêts à rendre l’appareil inutilisable après un certain temps, les méthodes semblent depuis avoir évolué.

 

Pour favoriser les affaires

 

Eric Jaffrain, consultant en marketing non marchand, est convaincu que l’obsolescence programmée n’est pas un mythe. «Il s’agit bien d’une réalité, affirme-t-il. Elle n’est peut-être pas programmée précisément dans le temps. Mais tout est fait pour que l’on rachète. Car si un produit ne s’abîme pas, c’est une tragédie pour les affaires.»

 

«L’obsolescence programmée n’est pas une volonté, estime pour sa part Dominique Bourg, professeur à l’EPFL. C’est plus compliqué que cela. Il s’agit d’un système global. Les fabricants vont produire des objets de moins bonne qualité pour avoir un accès au marché, ou faire en sorte que l’on consomme du neuf. La batterie soudée de l’iPhone, par exemple, est une stratégie industrielle claire pour pousser les consommateurs à acheter le nouveau modèle

 

Vendredi passé, le documentaire Cash Investigation de France 2 s’est penché sur cette problématique. Outre l’iPhone, l’émission a mis en avant l’exemple des écrans plats ou des netbooks, les ordinateurs ultracompacts. Interrogé dans l’émission, Richard Finlay, ancien ingénieur informatique chez Hewlett-Packard, est très clair: «La tendance aujourd’hui dans la fabrication des appareils n’est pas de les rendre réparables. Ils sont faits pour être remplacés.»

 

Pénurie à court terme

 

Cette consommation effrénée d’électronique fait sans doute plaisir aux géants tels qu’Apple ou Samsung. Mais elle inquiète aussi les défenseurs de l’environnement. «Notre société est dans un court-termisme complètement fou, déclare Dominique Bourg. Pour beaucoup de matériaux qui composent ces produits high-tech, comme les terres rares, on s’attend à une pénurie dans la ou les prochaines décennies

 

Comment sortir de ce système? Certains pensent à des voies légales, comme imposer de longues garanties. Eric Jaffrain n’y croit pas et prône plutôt des actions individuelles. «Il faut résister. Apprendre des comportements de consommation différents. Il faut arrêter cette fuite en avant et dire aux fabricants qu’ils ne peuvent plus nous prendre pour des imbéciles.»

 

CONTRE-EXEMPLE

 

L’ampoule immortelle

Entre 1924 et 1939, les fabricants d’ampoules du monde entier se sont mis d’accord pour que leurs produits aient une espérance de vie maximum de 1000 heures. Il s’agit d’un des premiers exemples d’«obsolescence programmée».

 La «Centennial Light» en est le contre-exemple parfait. Cette ampoule électrique brille en effet sans arrêt depuis 1901 dans la caserne de pompiers de Livermore aux Etats-Unis. Fabriquée artisanalement avec un vide d’air parfait, son filament ne s’use pas. Pour prouver qu’elle n’a jamais été changée, une webcam a été installée. Ces caméras ayant, elles, des durées de vie de 3 ans environ, il a déjà fallu en changer trois fois!

 

EXEMPLES FLAGRANTS 

 

ÉCRANS PLATS

L’émission Cash Investigation diffusée vendredi sur France 2 montre les défauts des écrans plats de la marque Samsung, leader sur le marché. Des milliers de consommateurs subissent des pannes dues à des condensateurs de trop mauvaise qualité, et placés trop près d’une source de chaleur, alors que ces composants sont justement sensibles au chaud. Obsolescence programmée? Difficile à dire. Mais les ingénieurs s’étonnent de cette conception.

 

NETBOOK

En Nouvelle-Zélande, un responsable informatique a commandé dix ordinateurs ultracompacts de la marque Hewlett-Packard. Une année après, la moitié tombe en panne. Il s’en étonne et envoie un mail à l’entreprise. On lui répond que ces appareils ont une «durée de vie estimée seulement de 15 à 25 mois». Depuis, le fabricant a dit que cette information était une erreur. Mais des ingénieurs estiment que les ordinateurs très compacts ont effectivement des durées de vie très courtes, de deux ans maximum.

 

iPHONE

L’iPod avait fait scandale aux Etats-Unis du fait que l’on ne pouvait pas remplacer la batterie. Si l’iPhone le permet, il faut toutefois être très motivé. Cette pièce est en effet collée dans l’appareil et sa connectique soudée. Ces obstacles décourageant la réparation sont vus comme une forme d’obsolescence programmée par les détracteurs d’Apple.

 

Note de TS :

La solution : Il suffit de boycotter ces marques et les poursuivre devant les tribunaux pour escroquerie !

 

Auteur : Loïc Delacour

Source : www.lematin.ch via Sauve-la-Terre

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article