Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Uniterrsaliste Andromede60

Des pesticides dans le vin BIO et ailleurs

28 Avril 2012 , Rédigé par Andromede Publié dans #Santé & Nutrition naturelle

Vin-BIO.jpg

Le magazine 60 millions de consommateurs a mené, pour son numéro de mai, une enquête sur les polluants et sulfites dans les vins. Les résultats des analyses effectuées sur 52 vins différents sont édifiants : Les pesticides se retrouvent dans tous les vins, à deux exceptions près, « et même les vins bio sont contaminés ». Le magazine, engagé dans un combat pour des vignes saines, souhaite voir les consommateurs de vin à l’abri des polluants « qui se retrouvent à trop forte dose dans les verres ».

Ce ne sont pas les habitants des régions viticoles qui vous diront le contraire. Les viticulteurs, qui utilisent à eux seuls un cinquième des pesticides consommés en France, ne lésinent pas sur les traitements chimiques pour mettre les raisins à l’abri des maladies de la vigne. Des tonnes de pesticides et de fongicides sont répandus pour écarter les tordeuses (chenilles parasitaires) ainsi que les champignons du raisin comme le botrytis (responsable de la pourriture grise), le mildiou, ou l’oïdium.

Vin-BIO-3.jpg

Le magazine 60 millions de consommateurs, qui s’est rendu sur le terrain pour étudier au mieux possible 52 vins rouges et blancs, conventionnels et biologiques, a identifié 29 substances chimiques régulièrement employées par la profession, en ajoutant avec une pointe de soulagement qu’« elles sont heureusement présentes à des doses généralement faibles ». Et les surprises ne s’arrêtent pas là. Le magazine déplore ainsi que « ces traces de polluants dans nos verres sont tout à fait légales, car il n’existe pas de limite maximale de résidus (LMR) pour le vin, et il s’agit là de données souvent ignorées par les scientifiques ».

raisin.jpg

Et cette pollution n’épargne même pas la filière bio : L’association de consommateurs a retrouvé des résidus de pesticides « dans des vins issus de raisins certifiés biologiques, dont les parcelles sont sans doute situées trop proches des exploitations viticoles conventionnelles ». La palme revenant à une marque de vin bio contenant 13 molécules toxiques différentes ! Encore une fois, 60 millions de consommateurs ne se fait pas alarmiste, insistant sur le « faible taux de quantités trouvées pour chacun des vins ». Il n’en demeure pas moins que le magazine entend rétablir le consommateur dans son « droit d’attendre un vin irréprochable » en exigeant notamment des limites maximales de résidus.

SOURCE : AGORA VOX

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article