Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Uniterrsaliste Andromede60

Le concept argent tue encore

19 Avril 2012 , Rédigé par Andromede Publié dans #Economie Actuelle

Argent-tue-3.jpgIl parait que l'on aime ce que l'on ne possède pas. Alors je dois être un atypique et ne pas aimer ce que je n'ai pas. L'argent symbolise pourtant la richesse, l'accès à tous ses désirs et au moindre de ses plaisirs, mêmes les plus inavouables. 

Pourtant l'argent symbolise aussi l'asservissement des peuples envers ses possédants. Je ne m'étalerais pas sur ce sujet car j'irriterai ceux qui vouent leur vie à sa recherche. L'homme n'est-il pas avide de richesses, en quête de fortunes argentées ? Pas tous, pas tous...

 

 

 

 

Argent-tue-2.jpgUNE MANIFESTATION A ROME CONTRE LES SUICIDES DUS A LA CRISE

Un millier de personnes ont manifesté mercredi 18 avril au soir à Rome sur la place du Panthéon, sous une pluie battante, pour protester silencieusement contre les suicides entraînés par la crise économique.

Plusieurs associations d'entrepreneurs et d'artisans du Latium, la région de Rome, et les principaux syndicats italiens (CGIL, CUISL, UIL, UGL) étaient rassemblés pour une manifestation "silencieuse" sur "les victimes de la crise" et "pour qu'il n'y ait plus de suicides".

Depuis le 1er janvier, le nombre des suicides entraînés par la crise s'élève à 23, selon le CGIA, syndicat d'artisans et de petits entrepreneurs. En 2010, 192 artisans et commerçants ont mis fin à leur jours, ainsi que 144 entrepreneurs et personnes exerçant une profession libérale, selon le rapport de l'institut de recherche Eures "Le suicide en Italie en temps de crise", publié mardi. Ce phénomène frappe majoritairement les chômeurs : 362 d'entre eux se sont suicidés en 2010, dont 272 venaient de perdre leur emploi.

 Argent-tue-1.jpg"UNE RÉPONSE FACE À LA DIFFICULTÉ DES PME"

Un grand écran était installé au milieu de la place pour rendre hommage aux entrepreneurs et salariés qui ont mis fin à leurs jours depuis le début de la crise, et que le chef du gouvernement Mario Monti a évoqués lui aussi mercredi matin au cours d'une conférence de presse.

"Nous demandons une réponse de l'Etat face à la difficulté des PME à remettre en marche leur activité, pour que l'économie italienne puisse se relever. Les solutions sont nombreuses pour que le crédit soit plus facile à obtenir : à travers le système bancaire, par exemple, ou la Caisse des dépôts et des prêts", a expliqué Maurizio Flamini, président de la Federlazio, association de PME du Latium, à l'origine de l'initiative.

"La crise ne doit pas peser sur les épaules des plus faibles, des travailleurs qui perdent leur poste et leur dignité, ou des retraités. Il y a des situations dramatiques et il n'y a pas d'issue", a déploré Tommaso Ausili, secrétaire général de la CISL Latium.

SOURCE : LEMONDE.FR

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article