Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Uniterrsaliste Andromede60

Le mouvement des Indignés : Indignez-vous !

17 Avril 2012 , Rédigé par Andromede Publié dans #Mouvances diverses

Les-indignes.jpgLe mouvement des Indignés (Indignados en espagnol), ou Mouvement 15-M, est une série de manifestations pacifiques spontanées, rassemblant jusqu'à plusieurs dizaines de milliers de personnes, apparues en Espagne à partir du 15 mai 2011, nées sur les réseaux sociaux et initiées par le mouvement et le site web ¡Democracia Real Ya (Une vraie démocratie, maintenant), d'où ont émergé plus de 200 petites associations solidaires.

Ce mouvement, inédit par son ampleur et ses revendications, se poursuit encore actuellement. Régulièrement, des manifestants ou des organisations se revendiquent des Indignés. Une journée mondiale des Indignés a eu lieu le 15 octobre 2011.

Le nom des indignés a été inspiré par le titre du manifeste Indignez-vous !, écrit par Stéphane Hessel, ancien diplomate et résistant français. Le mouvement se réclame des influences du Printemps Arabe ainsi que de celles du mouvement Geração à rasca du 12 mars au Portugal et des mouvements grecs et islandais de 2008.

Les-indignes-3.jpgLE DEBUT : L'appel du 15 mai 2011

Le mouvement a commencé le 15 mai 2011 par un appel dans 58 villes espagnoles. Il s'agit de manifestations pacifiques qui revendiquent un changement dans la politique espagnole. Les manifestants considèrent que les partis politiques ne les représentent pas et ne prennent aucune mesure en leur faveur. Ces manifestations se produisent à l'approche des élections municipales, fixées au 22 mai 2011. Selon la presse, elles sont en relation avec la crise économique, le livre Indignez-vous !, de Stéphane Hessel10, l'exemple du Printemps Arabe3,4,5,6,7, ainsi que celui du mouvement Geração à rasca du 12 mars au Portugal11 et des mouvements grecs et islandais de 20089. Le mouvement est aussi souvent comparé à Mai 68 malgré les propositions concrètes avancées par « los indignados. » Les manifestations se produisent à un moment où la jeunesse espagnole est plus diplômée que jamais et que, selon l'agence Metroscopia, 89 % des Espagnols croient que les partis politiques ne pensent qu'à eux-mêmes12. La forte présence de diplômés n’ayant pas réussi à s’insérer dans la société est un point commun avec le printemps arabe4. Dans un premier temps, les manifestants campent sur les places principales des villes jusqu'aux élections du 22 mai 201113. Beaucoup de manifestants sont jeunes, ces derniers étant deux fois plus touchés par le chômage que le reste de la population (44 % contre 21 % en mars 2011) mais on peut voir aussi des travailleurs, des cadres, des personnes âgées et même de nombreuses familles14. Tous ont rappelé la nature pacifique des manifestations.

Les-indignes-2.jpg

 

 

Les spécificités du mouvement

 

 

1. Le mouvement est dit horizontal, c'est-à-dire qu'aucune hiérarchie n'existe en principe entre les personnes participantes.

2. Le mouvement n'est pas lié à un parti politique ou à une organisation syndicale.

3. Le mouvement est non violent et appelle à la désobéissance civile.

4. Le mouvement transcende les classes.

5. C'est la première fois qu'un mouvement d'une telle ampleur dénonce les systèmes politiques (mis à part les mouvements anarchistes). Les participants dénoncent en effet le manque de représentativité des partis politiques.

6. C'est un mouvement qui a connu une exportation rapide et de grande ampleur, même si le terme exportation est parfois contesté puisque des mouvements sont nés simultanément et spontanément dans différentes villes à travers le monde et que l'on parle parfois plutôt d'un effet traînée de poudre20.

Il serait le mouvement social le plus important en Espagne depuis la chute du franquisme.

Les-indignes-4.jpgET DANS NOTRE BEAU PAYS ?

En France, les premières manifestations de soutien aux espagnols voient le jour le jeudi 19 mai 2011, date à laquelle 3000 personnes se rassemblent dans la soirée sur la place de la Bastille. Dans plus d'une cinquantaine de villes, des manifestations et des rassemblements de personnes ont également lieu59. Des campements voient le jour dans plus d'une dizaine de villes, pour des durées variables (Paris, Lyon, Toulouse) allant jusqu'à 6 semaines d'occupation de l'esplanade Chaho-Pelletier à Bayonne. Le 29 mai 2011, 3000 personnes se réunissent à nouveau place de la Bastille. Le 16 octobre 2011, à Lyon, plusieurs milliers de personnes, selon les participants, assistent à une journée de mobilisation des Indignés Rhône-Alpins, comprenant des concerts, débats et assemblées populaires. Le 4 novembre 2011 à 17h, les indignés se donnent rendez-vous à la Grande Arche de la Défense.

L'accueil réservé aux assemblées et campements publics dépend des municipalités : certaines sont dispersées par les forces de l'ordre, comme à Paris, Poitiers69 ou Marseille. Contrairement aux mobilisations ayant lieu dans d'autres pays, ces manifestations ne se transforment généralement pas en campements, sauf à certains endroits comme La Défense à Paris ou la Place des Terreaux à Lyon, en raison notamment de la faiblesse de la mobilisation et du refus, parfois "musclés" (selon la Ligue des Droits de l'homme, comme à Marseille en décembre 201171) des municipalités.

En mars 2012, différentes marches parties de plusieurs villes françaises (Marseille, Bayonne, Toulouse, etc.) se dirigent vers Paris pour lancer le nouveau printemps des peuples.

Les-indignes-5.jpgREVENDICATIONS et REFORMES

Le mouvement s'accompagne notamment d'une réflexion critique quant aux systèmes politiques qui nous entourent. Ainsi des mots comme oligarchie, démocratie représentative, démocratie directe, mandat impératif ou encore aristocratie sont remis au goût du jour. Des questions se posent quant aux revendications du mouvement : doivent-elles porter seulement sur les systèmes politiques, en proposant de réelles démocraties, ou doivent-elles comprendre des propositions sociales et économiques ? Le débat est notamment important sur le forum du mouvement français et en Espagne des critiques fusent quant à l'éparpillement des revendications : « Des demandes unitaires de « démocratie réelle », on serait passé à une collection de chapelles. Ici les féministes, là les animalistes, plus loin les Sahraouis…»

En Espagne, les revendications sont débattues dans les assemblées générales sous proposition de comités. Ainsi un manifeste de propositions a été produit par le campement madrilène : il y est notamment question du respect des droits de base, à savoir : le logement, le travail, la culture, la santé, l'éducation, la participation politique, la liberté de développement personnel et le droit à des produits de première nécessité. Il faut distinguer les appels et les déclarations de la plate-forme « democracia real ya! » du mouvement, si le mouvement a été développé grâce à la plate-forme, elle n'est plus le cœur du mouvement et elle ne peut pas imposer ses décisions aux indignés et aux campements. La plate-forme a aussi un manifeste.

Les réformes souhaitées sont les suivantes :

1. Entamer une prise de conscience sur la nature oligarchique des systèmes politiques;

2. Réformer le système économique et financier ;

3. Lutter contre l'austérité ;

4. Lutter contre la corruption ;

5. Réformer les systèmes politiques ;

6. Faire une révolution citoyenne ;

7. Se rassembler ;

8. Donner une place médiatique aux citoyens ;

9. Exiger et créer de véritables démocraties.

Projets.jpg

C'est le 12 mai 2012, à deux jours de la date anniversaire du mouvement de la Puerta del Sol, qu'aura lieu la deuxième journée mondiale des indignés.

SOURCE : WIKIPEDIA.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article