Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Uniterrsaliste Andromede60

Nations unies : Nature désunie ?

12 Juin 2012 , Rédigé par Andromede Publié dans #Environnement

Pied-gazon.jpg

L'Avenir mondial de l'environnement

Un changement ugent de cap s'impose


Le programme des Nations Unies pour l'environnement a publié la cinquième édition de son rapport "l'Avenir de l'environnement mondial (GEO-5)". Il montre que sur les 90 principaux objectifs, seulement 4 ont enregistré des progrès significatifs.


chiffre-4.jpg


Seulement 4 indicateurs mesurant les avancés des objectifs environnementaux mondiaux - sur 90 principaux - présentent des progrès significatifs selon la cinquième édition de "l'Avenir de l'environnement mondial" (GEO-5). A travers près de 500 objectifs, le document dresse un état des lieux de l'environnement mondial.

Rendu public le 6 juin, ce rapport du programme des Nations Unies pour l'environnement (Pnue) envoie un signal d'alerte quelques jours avant le sommet Rio + prévu du 20 du 20 au 22 juin au Brésil. "A moins que l'humanité ne change immédiatement de cap, des seuils critiques seront bientôt atteints au-delà desquels des changements brusques et irréversibles peuvent survenir, qui affecteraient les fonctions vitales de notre planète", estime le document.

 

Les quatre points "positifs" concernent l'élimination du plomb dans les carburants (sauf dans 6 pays), la suppression de la production et de l'utilisation de substances appauvrissant la couche d'ozone, le renforcement de l'accès à un approvisionnement en eau de meilleure qualité et la promotion de la recherche en matière de lutte contre la pollution marine.

"Quelques progrès" ont été constatés pour 40 autres objectifs comme par exemple la concentration en particules en suspension dans de nombreuses régions d'Europe et d'Amérique du Nord qui approchent celles des préconisations, l'extension des zones protégées ou les efforts en vue de la réduction de la déforestation (dans les pays tempérés une augmentation des zones forestières est constatée, la déforestation est concentrée dans les tropiques).

Pour 24 indicateurs peu ou pas d'avancées

Concernant 24 indicateurs, le rapport a observé peu ou pas d'avancées notamment vis à-vis du changement climatique, de la protection de la biodiversité, de la lutte contre la désertification et la sécheresse. Concernant l'augmentation des températures, le rapport souligne que si les différents pays continuaient sur le même modèle de consommation, les émissions de gaz à effet de serre pourraient doubler d'ici 50 ans et entraîner une hausse de 3 °C minimum à la fin du 21e siècle. Avec une hypothèse de + 2,5 °C, les conséquences économiques sont évaluées à entre 1 et 2 % du PIB mondial par an d'ici 2100.

La communauté internationale n'a pas réussi à atteindre l'Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) : une réduction significative de l'érosion de la biodiversité d'ici à 2010. En particulier, le risque d'extinction des récifs coralliens s'avère plus marqué que pour les autres organismes vivants (recul de 38 % depuis 1980).

Le document pointe également une dégradation dans la conservation et la gestion des zones humides ainsi que la pression sur la ressource en eau qui menace les écosystèmes.

Autre élément à prendre en considération concernant l'état de l'environnement mondial : ce suivi est réalisé en grande partie à partir des données collectées et des statistiques fournies par les gouvernements nationaux.

Lors de la présentation à la presse du document, Achim Steiner le sous-secrétaire général de l'ONU et Directeur général du Pnue a rappelé les principaux défis induits par les changements de l'environnement. Le plus critique, selon lui, reste l'estimation de la population mondiale à l'horizon 2050 - 9 milliards de personnes - et la problématique induite par ce nombre pour répondre à la demande alimentaire. Dégradation des forêts et des sols, accès à de l'eau potable, gestion des ordures et des déchets chimiques, la crise de la biodiversité et l'augmentation des températures constituent les autres importantes préoccupations pour l'avenir.

Dorothée Laperche

SOURCE : ACTU-ENVIRONNEMENT


 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article