Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Uniterrsaliste Andromede60

Que sont devenues les utopies socialistes du XIXe siècle ?

26 Octobre 2012 , Rédigé par Andromede Publié dans #Economie Alternative & Utopique

 

Slogan-utopique.jpg

 

Au milieu du siècle des révolutions, des adeptes de Charles Fourier ont établi une nouvelle société près de la rivière Trinité, en plein cœur du Texas. L’expérience n’a duré que quelques années mais il reste un cimetière et… un héritage inconnu. 

Voilà ce qu’il reste d’une expérience en terre texane de socialistes utopistes, disciples de Charles Fourier (1772-1837), le créateur du phalanstère. Quelques tombes et, malgré tout, une explication gravée sur un panneau bien visible afin que les personnes qui s’y perdent puissent s’y reconnaître.

 

Cimetiere-phalanstere.jpg

 

Le lieu est situé à cinq kilomètres à l’ouest du centre-ville de Dallas. C’est là qu’en 1855, alors que le Texas venait juste de rejoindre l’Union, des Français, Belges et Suisses ont établi, près de la rivière Trinité, une « colonie » baptisée La Réunion. Le fondateur n’est autre que Victor Considerant (1808-1893), lui aussi figure du socialisme utopique du XIXe siècle, exilé outre-Atlantique par Napoléon III. 

Deux cents « utopistes » sont arrivés ici le 22 avril 1855 sur une terre de 8000 mètres carrés. Une parcelle peu fertile et dont les premières récoltes (blé et légumes) subirent un blizzard en 1856. L’aventure périclita au début des années 1860 alors que le campement utopiste comptait 350 habitants. Certains retournèrent en Europe. D’autres restèrent et mirent leur savoir-faire au profit de Dallas qui avait intégré le territoire à sa juridiction : on doit la première brasserie et la première boucherie de la ville texane. Je n’ai pas encore osé dire à quelque solide texan que s’il buvait de la bonne bière et mangeait de la bonne viande, il le devait à des socialistes utopistes du XIXe siècle…

Julien Reverchon devint professeur de botanique à l’Université Baylor de médecine et de pharmacie. Quant à Maxime Guillot, il ouvrit une fabrique de chariot et de harnais qui opéra pendant 50 ans, faisant de Dallas la capitale de la spécialité au début du XXe siècle. La dernière maison de la « colonie » s’est effondrée dans les années 30.

Allez savoir pourquoi, les Filles de la Révolution américaine (société américaine réservée aux femmes qui se base sur la lignée généalogique pour accepter ses membres, pas franchement un cénacle progressiste) a fait poser un petit mémorial à cette colonie dans l’enceinte d’un golf proche !

Les disciples de Fourier ont établi pas moins de 29 “micro-sociétés” à travers les Etats-Unis durant le XIXe siècle. On en retrouve notamment sur la côte est. Cette expérience de La Réunion est la seule en terre sudiste.

Source : humanité.fr

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article