Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Uniterrsaliste Andromede60

RIO + 20 : Pourquoi ils refusent l'économie verte

4 Juin 2012 , Rédigé par Andromede Publié dans #Economie Actuelle

rio---20.jpg

 

La nature est un bien commun, pas une marchandise.

 

 

Du 20 au 22 juin se tiendra à Rio de Janeiro une nouvelle Conférence des Nations unies sur le développement durable. Loin de tirer le bilan de deux décennies de dégradation écologique et sociale, cette Conférence dite Rio+20 propose de transformer, au risque de l’accentuer, la crise écologique en opportunité de croissance - verte - pour les entreprises. "Leur économie verte est une nouvelle étape dans la marchandisation et la financiarisation de la nature et du vivant" estime un collectif regroupant une vingtaine d’organisations françaises impliquées dans la préparation du Sommet alternatif des peuples de Rio : le Sommet des peuples pour la justice sociale et écologique et la défense des biens communs !


"Loin de résoudre les multiples crises du monde actuel, elle ne répondra pas aux causes structurelles des inégalités et de la pauvreté, du changement climatique, de la destruction de la biodiversité, de la crise de l’eau, des conséquences sur la santé de la dégradation de l’environnement, etc. Au contraire, elle les aggravera".

 

A quelques jours de l’ouverture de la conférence officielle, ces organisations impliquées dans la préparation du Sommet alternatif des peuples de Rio organisent le samedi 9 juin 2012 un après-midi débat pour décrypter les méprises de cette économie verte.

 

Lors de cette après-midi organisée à l’Espace conférence des Diaconesses (18 rue du Sergent Bauchat 75012 Paris, M° Montgallet) seront présentées les propositions alternatives pour des sociétés assurant une justice sociale et écologique basée sur la réappropriation du pouvoir par les citoyens, la protection des biens communs, la création d’emplois décents, la promotion d’une agriculture paysanne et de la souveraineté alimentaire, le bien vivre et la sobriété à la place de la course effrénée à la croissance.

Suite de l'article cliquez ICI.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article