Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'Uniterrsaliste Andromede60

Grèce : Entre indignations, protestations et résignations

29 Septembre 2012 , Rédigé par Andromede Publié dans #Politique & Améliorations

 

Manifestations-grecques-3.jpg

 

Regain de tension en Europe. Après les violents affrontements mardi en Espagne, c'est la Grèce qui s'enflamme à son tour. Alors que le peuple grec défile dans les rues ce mercredi pour protester contre de nouvelles mesures d'austérité, des heurts ont opposé policiers et manifestants à Athènes. Les fauteurs de trouble, encagoulés, opérant par petits groupes, ont jeté des cocktails molotov en contrebas de la place Syntagma faisant face au parlement, en direction des forces anti-émeutes, qui ont riposté par des tirs de grenade assourdissante et de gaz lacrymogènes.

 

100 000 personnes dans les rues

Ces affrontements, qui ont duré une grosse demi-heure, se sont poursuivis sur la place et vers le ministère des Finances devant lequel un camion de pompiers était stationné, alors que le gros des manifestants étaient en train de reculer dans un nuage suffoquant. Les molotov ont mis le feu à un kiosque de promotion d'une société téléphonique, à des poubelles et des abribus tandis que des individus s'en prenaient à des vitrines, notamment avec des bouts de marbre déchaussés sur les façades et des barres de fer.

Selon la police, 34 000 personnes ont défilé au total à Athènes mercredi et 18 000 à Salonique, les syndicats évoquant le chiffre de 100 000. Ce mercredi, c'est tout le pays qui a entamé une grève générale, pour protester contre de nouvelles mesures d'économies de plus de 11,5 milliards d'euros étudiées par le gouvernement d'Antonis Samaras et réclamées par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI). Un nouveau plan de rigueur qui réduirait (encore) le salaires des habitants, notamment dans la fonction publique. Mais les pensions et prestations sociales seront aussi touchées.

 

Manifestations-grecques-1.jpg

 

Journée test pour le gouvernement

Une pression supplémentaire inacceptable aux yeux de nombreux Grecs. Fonctionnaires, avocats, commerçants ou médecins... Tous les secteurs de l'économie sont touchés par le mouvement de protestation, appelé par les principaux syndicats. "SOS - sauvez le pays, mais par dessus tout son peuple" indiquent les affiches des deux principaux syndicats GSEE et Adedy, à Athènes. Ce mercredi, le cortège le plus fourni était celui du front syndical communiste Pame, uni derrière les slogans "Insoumission" et "Pas de nouveaux sacrifices pour la ploutocratie". Derrière, les banderoles des deux centrales syndicales GSEE et Adedy, organisatrices de la journée d'action demandaient de "repousser les nouvelles mesures dures, injustes et inefficaces".

Cette journée d'action nationale est la troisième de l'année mais la première depuis l'arrivée au pouvoir en juin de l'exécutif de coalition, emmené par le Premier ministre conservateur Antonis Samaras. Elle fait donc figure de test social pour ce nouveau gouvernement, en pleine négociation avec ses créanciers reporter l'échéance de son redressement budgétaire à 2016.

 

Manifestations-grecques-2.jpg

 

Source : 20minutes.fr

 

Autre article sur le même thème :

  1. Les indignés s'indignent avec force en espagne
  2. Le mouvement des Indignés : Indignez-vous !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article